Le club Les services La section des membres Les liens externes
Accueil Accueil et boutique Nos tarifs Les bons coups

Nouvelles club

Métabéroutin Ste-Flore
Historique Restauration GGGolf  Les anecdotes Nouvelles au féminin Info-golf Accès-golf
Itinéraire Entretien du terrain Les champions Nouvelles seniors Golf Mauricie Seniors-Mauricie

Parcours

Professionnel à vendre Le coin du capitaine Le golfeur Golf québécois
Il se passe beaucoup de choses sur un terrain de golf. On vous présente dans cette page quelques anecdotes savoureuses fournies par nos membres.

envoyez vos anecdotes à info@anecdotes 

Quelques anecdotes fournies par les membres  en cliquant sur la photo vous la verrez pleine grandeur

2013

Denis Charrette et Michel Sévigny, 2 nouveaux membres avaient une difficile décision à prendre,  soit de venir jouer le tournoi de fermeture ou d'aller à la chasse au gros gibier,. Ils ont pris le pari qu'ils avaient plus de chance de ramener du steak que de gagner le tournoi de fermeture, et comble de malheur il faudra oublier le steak et se contenter de sandwich au jambon car il n ont pas tué,:) mais ils prendront leur revanche  car ils y retourneront  à la chasse une deuxième fois dans les prochains jours.

 

 

Gilles Bordeleau  termine sa saison de golf avec un doigt en écourté.....  s'étant coupé avec un sécateur. Il doit évidemment jouer avec un gant amputé d'un doigt.  Même si lui souffre... son score ne souffre pas trop de cet handicap.

 

 

Quand on dit qu'il y a du monde au club, il faut nous croire.... même les carts sont serrés.

 

 

Vous pensiez bien qu'il admirait votre jeu au 18' ?  mais non, il dormait.

 

 Devinez QUI veut leur tirer la pipe?l

L’équipe J-P Pidgeon/J-P Paré prend les devant 1 match à 0 sur l’équipe Hubert Généreux/Charles Milette,

 

 

Constantin Mokas a toute une façon de se mettre en forme. Il tasse les arbres pour se faire de la place.

 

 

 

Paul Milot aurait «égaré» la moumoutte de son bois 1 (R1) de la marque Taylor made  et son GPS  platinum

SUITE DE LA SAGA

Son GPS est revenu. Écoutons la suite: "Hier soir vers 22:00, j’ai mis mon chien dehors avant la nuit. À 22:15, Obama, c’est mon chien, a demandé à entrer. En ouvrant la porte, j’ai vu sur le patio mon GPS dans sa pochette protectrice. Selon toutes évidences, mon cabot avait pris le GPS et l’ avait été enterré sous un massif de fleurs. Mon GPS a donc passé les 7 derniers jours sous la terre subissant les assauts  de mère Nature.

Mes compagnons habituels de golf savent que je blague en prétendant que je bat mon chien pour enlever la frustration qui découle de mauvais matchs. Celui-ci s’est bien vengé en cachant  mon GPS pendant une semaine. Hier soir, il a jugé que ma punition avait assez duré et m’a ramené l’appareil. 

Marche-t-il encore? Tu ne le croiras pas, mais mon Golf Buddy Platinum semble bien fonctionné. Un vrai Timex." 

Donc j'enlève l’avis de recherche concernant son GPS . Mais La moumoutte, elle, est toujours portée disparue.

 

Balle de Denis Déry, employé de terrain lors de sa joute vendredi au trou no 14 en compagnie du surintendant et de son assistant. En essayant de sortir sa balle du sous-bois sa balle s'est retrouvée dans cette fâcheuse position .

Ils vont en couper des arbres à l'automne

 

 

On vas-tu finir pour l'installer ce parapluie?  Et si elles n'ont pas réussi ce n'est pas pcq ce sont des femmes mais pcq les vis n'étaient pas assez longues.

 

Un message de Paul Milot

J’ai été témoin d’une séquence hors du commun au 17e trou. L’ami André Palardy, confiant d’avoir «trouvé» la solution pour sortir efficacement d’une fosse de sable, s’est appliqué consciencieusement à la mettre en œuvre. Résultat: il a visité trois des quatre fosses du 17e trou. De guerre lasse, il a décidé de revenir à sa bonne vieille méthode pour sortir de sa troisième fosse. Il s’est alors retrouvé en bordure du bois. Il a finalement clos le fameux trou avec un «10». Jean-Paul Delaire, un témoin privilégié,  a alors conclus que l’ami André gonflait son handicap en vue du prochain championnat du club. C’est à suivre...

Un appel à tous: quelqu’un a-t-il vu quelqu’un visiter les 4 fosses du 17e lors d’un même passage, et ce, dans les 43 années de l’histoire du club?

 

 

Combien de fois faut-il le dire de ne pas laisser aller son sac dan une côte, même au 10.  Guy Trudel en a fait les frais, heureusement aidé par Réjean Pintal.  En plus, ce n'était pas la journée de Guy, lui qui a cassé 4 tees dont celui offert par sa femme.

 

J’ai été témoin d’une séquence hors du commun au 17e trou. L’ami André Palardy, confiant d’avoir «trouvé» la solution pour sortir efficacement d’une fosse de sable, s’est appliqué consciencieusement à la mettre en œuvre. Résultat: il a visité trois des quatre fosses du 17e trou. De guerre lasse, il a décidé de revenir à sa bonne vieille méthode pour sortir de sa troisième fosse. Il s’est alors retrouvé en bordure du bois. Il a finalement clos le fameux trou avec un «10». Jean-Paul Delaire, un témoin privilégié,  a alors conclus que l’ami André gonflait son handicap en vue du prochain championnat du club. C’est à suivre...

Un appel à tous: quelqu’un a-t-il vu quelqu’un visiter les 4 fosses du 17e lors d’un même passage, et ce, dans les 43 années de l’histoire du club?

 

 

Semble-t-il que Roger Grenon aurait réussi à lancer son bâton plus loin que sa balle. Voulait-il le laver dans le ruisseau?

En parlant de lavage. Il n'est pas nécessaire de faire tremper sa balle quand on la place dans un lave-balles. Il suffit de quelques coups de brosse. Pourtant on a vu Steve Larouche y laisser sa balle au point de devoir en emprunter une autre pour jouer son coup.  Ce n'est que rendu dans l'allée qu'il a constaté que sa balle était toujours au cycle «rinçage».

 

Bill L'Heureux  a le compas dans l'oeil. Au trou nu 3 il a frappé en plein dans le mille la pancarte indiquant que le jeu est libre. Mais il n'a pas brisé la cible.

Jean-Yves Morin au trou nu 6 a frappé en plein dans le mille son sac de golf et il a brisé son bois nu 3.

 

André Robert vient de faire l'acquisition d'un nouveau sac de golf. C'était devenu une nécessité pcq lorsqu'il a passé  plusieurs jours en Nouvelle-Orléans, quelques écureuils en ont profité pour mangé les deux barres tendres qu'il avait laissées dans le sac....  puis grugé aussi le sac.

Et comme  le sac était fini... André en a acheté un neuf  et les écureuils ont mangé celui de Réjean Grenier même si celui-ci ne contenait pas de nourriture.

Vous désirez changer de asac ? facile. Laissez de la nourriture à l'intérieur.

 

Petit conseil.  Quand vous laissez votre chariot à lui-même dans la descente au trou numéro 1, assurez-vous qu'il prenne la bonne direction.

Yvan Pothier, Marcel Demers et René Pruneau se sont bien moqué  de Jean-Yves Morin et l'ont même obligé à prendre la photo ci-contre.

En passant,   Gilbert Biron aurait vieilli d'un an et Allen Quigley a voulu le souligner.

 

Deux vrais fans des Bruins ???? Clément Ladouceur et Sylvains Pruneau.

 

Nous avons rencontré un nouveau membre, Darrel Guay Perron qui n'a pas trouvé le terrain facile. Pour lui, il faut frapper les bons coups aux bons endroits.  Bienvenue chez nous.

2012

??? On ne sait pas si c'est un enclos à renards... ou une piste de course de poneys  ou un lieu de détention pour golfeurs enragés...  mais le départ du 2 a été modifié.

 

Jean-Paul Delaire est inquiet. Il se demande si Suzan Thibodeau a retrouvé son sand wedge mercredi le 29 août.

 

Quand les gouttières sont pleines, il faut les vider. Sinon, l'eau nous dégouline sur la tête. Qui de mieux que Jean Boisclair pour mettre la main à la pâte.

 

Le sac de Jean Deshaies.

Vue de face, le sac parait d'un rond parfait, mais vue de côté, il est rendu ovale, suite à une mauvaise manoeuvre alors que Jean a écrasé son sac avec son auto en reculant. Faut le voir

 

Quelle belle surprise, dimanche dernier, de pouvoir jouer sur un nouveau terrain avec un lac sur le trou no 1!

Merci aux préposés pour les réparations sur les côtes suite à l'orage de samedi.

 

Salut, regardez qui se promenait a côté de ma balle sur le trou #2 lundi dernier ? Une grosse salamandre !!!! , elle n'a pas bougé même quand j'ai putté ! J'ai réussi mon putt pour mon par quand même lol
témoins: Dan Laroche, Guy jr Rochefort et moi même Frédéric Hébert
 

 

Selon Jacques Lajoie, s'il y en a qui veulent suivre des cours sur l'art de ''putter'', veuillez consulter PAUL MILOT. Son système est infaillible. Il faut viser le trou. C'était la première fois que j'avais l'honneur de jouer avec ce grand golfeur qui m'a fait voir un magnifique 37 à l'avant et un superbe 39 sur le retour.En plus d'être en agréable compagnie.

Jacques Lajoie nous rapporte que les copains de Léon Loranger ont bien hâte de le revoir sur le circuit du Du Moulin. Son épouse Jeanne se remet d'une chirurgie et il parait qu'elle récupère très vite grâce à Léon qui s'est improvisé cuisinier à l'aide d'un livre de recettes «secrètes».  

 

Ayoh!  Ça fait mal.  C'est ce qui arrive quand un golfeur frappe la mascotte qui sert de capuchon à son bois 3.  C'est arrivé le 24 juillet au trou no 17... au 2' coup de Paul Milot.  On ne m'a pas précisé la distance parcourue par la balle... et la mascotte.

 

À qui Marcel Lessard téléphone-t-il?  A Météomédia afin d'avoir de la pluie pour nourrir le terrain.

 

Luc Poulin avait, dernièrement, un caddie en la personne de sa petite-fille Charlie

 

Notre président Jean-Marie Tancrède  ne fait pas que présider... il joue aussi

 

Pas de cours pour ce coup-là

Jean-Yves Morin a beau suivre des cours d'Allen pour ses élans de golf ce dernier ne veut pas lui donner de cours pour sortir sa balle de situations difficiles... comme celle arrivée vendredi dernier, sous l'oeil attentif de Francine Boisvert, Raymonde Veillette et Michel Malépart.  Merci à ce dernier qui a utilisé sa puise pour aller cueillir la balle à 12 pieds dans les branches.

 

Comment s'enrichir?

Jacques Milot a trouvé le truc. Quand il paie pour aller à St-Jean-de-Matha au lieu de faire le chèque au nom de Jacques Lajoie, il le fait au nom de Jacques Milot.  Et ce, 2 fois.

Démarreur à distance

Frank Singcaster  devait s'imaginer que les carts au Du Moulin partent avec un démarreur à distance OU avec sa clé de case.. Mais il aurait été préférable qu'il fasse ses essais lorsqu'il avait la clé du cart. Gilles Boisvert, Michel Malépart et Jean St-Onge ont dû laissé passer 2 foursomes avant de pouvoir continuer leur ronde.

 

UN OUBLI

Jeudi le 19 juillet, 14h15,  Jacques Lajoie se rend compte que Fernand Lajoie l'a oublié au club. Ce n'était pas la joie sur la terrasse.

 

Samedi le 14 juillet... 31 degrés et du soleil.  Marcel et Clément cherchent la fraîcheur du sous-sol sous l'oeil averti de Constantin Mokas.

 

Au trou no 17, nous attendait ce beau chevreuil qui a continué l'entretien du terrain malgré notre présence.

 

Allen Quigley et Yvan Généreux travaillent fort cette semaine afin de préparer la relève. On a rencontré quelques-uns de nos remplaçants dans un futur rapproché.

 

Un grand merci à Jean Gaudet qui m'a accompagné cette semaine pour photographier l'ensemble du parcours. D'ici quelques semaines on vous présentera un nouveau look dans la «visite du parcours» du site web.

 

Notre capitaine Réjean Grenier a la nostalgie du travail (Hydro-Québec). Il se promène avec deux ampoules au talon.

 

 

Dimanche dernier, une famille de petits renards s'amusait avec les golfeurs au trou nu 1 au grand plaisir de ceux-ci et des craintes de celles-là.

 

Michel Black suivant un petit renard  tandis que les petits frères se la coulent douce

 

CORVÉE

Mardi dernier, 6 personnes ont répondu à l'appel d'Albert Baril pour une mini-corvée... qui reprendra mardi prochain 19 juin dès 8h00. On a appris qu'un de nos membres venait nettoyer le terrain à tous les mardis matin dès 6h00. Nos félicitations à  Pierre Genest

 

Non, le hockey n'est pas fini... Ronnie a donné une réorientation de carrière à ses jambières.  C'est ça un professionnel qui pense à se protéger au travail!

 

UN grand merci aussi à Michel Veillette pour les rénovations à la toilette extérieure

 

Pendant ce temps, il y en a qui trouvent un bon moyen pour aligner leur coup roulé..... un soulier peut servir d'indication.

 

Un tournoi d'ouverture c'est long..... 5 heures de jeu. En fait, on veut que les bancs puissent servir.

 

Ce qui équivaut aux coups que devaient jouer, dimanche, Michel Veillette au trou no 8  et Jacques Lemay au 16.  Jean-Yves Morin et Yves Lamy en furent témoins.

 

 

Samedi le 5 mai un match avec Fréderic Hébert, Réal Laroche, JF Dontigny...au trou numéro 9. Regardez la position de la drive de Guy JR Rochefort !!! wow.

 

De nos jours ils ont des jouets plus sophistiqués dont un bidule pour trouver la distance exacte au trou. Ce qui amène certains joueurs, par exemple Jacques Milot et André Robert à penser qu'au trou numéro 4, la distance indiquée sur les bornes n'est pas la bonne.